Soyez les bienvenus parmi nos centaines de fidèles constructeurs et rénovateurs !

Vous ne pouvez pas créer de nouvelle commande depuis votre pays : United States

Comprendre l'étanchéité à l'air

Infiltrométrie

Pourquoi faut-il réaliser un test de perméabilité à l'air ?

Le test de perméabilité à l'air (infiltrométrie) est, avec la thermographie, l'un des rares moyens de contrôler la qualité de votre logement. Appelé aussi "Blowerdoor test" ou "Contrôle de l'étanchéité", ce test est obligatoire pour respecter le label BBC et la réglementation thermique 2012 ou tout simplement pour tenter d'économiser 10 à 25% d'énergie !

La mesure de l'étanchéité des constructions soumises à la réglementation thermique 2012 est obligatoire. Une attestation prouvant que la mesure a été positive devra être remise à la mairie en même temps que la déclaration d'achèvement des travaux (DAACT).

Une mesure est aussi obligatoire pour les rénovations cherchant à atteindre le niveau de performance BBC.

 

Qui peut réaliser la mesure de perméabilité à l'air ?

L'opérateur qui réalise la mesure et qui signe le rapport d'infiltrométrie doit figurer sur la liste des mesureurs autorisés par le Ministère en charge de la construction disponible à cette adresse : rt-batiment.fr

L'opérateur doit respecter un mode opératoire stricte fixé par la norme NF EN 13829 « Détermination de la perméabilité à l'air des bâtiments » et son guide d'application GA P50-784.

Quel résultat faut-il obtenir en perméabilité à l'air ?

L'étanchéité à l'air d'un bâtiment est caractérisée dans la réglementation thermique par un coefficient de perméabilité appelé Q4Pa-surf.

Q4Pa-surf représente le débit de fuite par m² de surface déperditive hors plancher bas sous une différence de pression de 4 Pa, et s’exprime en m3/(h.m²).

Q4Pa-surf est la somme de toutes les fuites d'air anormales qui s'échappent par les défauts d'étanchéité de l'enveloppe.

Les seuils réglementaires sont les suivants dans la RT 2012 :

  • 0,6 m3/(h.m²) pour les maisons individuelles
  • 1 m3/(h.m²) pour les logements collectifs
  • Pour le secteur tertiaire, aucune exigence de résultat n’est imposée. Une valeur par défaut est prise en compte dans le calcul thermique, à moins qu'une mesure permette de prouver que l'étanchéité est meilleure.

Exemple pour un appartement : Dans chaque m² de paroi donnant sur l'extérieur du logement, la quantité d'air qui s'échappe par les défauts d'étanchéité peut atteindre chaque heure (mais ne pas dépasser) 1 m3. Donc, si le logement a 50 m² de paroi froide, il y a 50 m3 d'air chaud de perdu toutes les heures.

Cette limitation est certes restrictive, mais tolère encore beaucoup de fuites d'air, et avec, de la vapeur, du bruit, des polluants... Il est d'ailleurs notable que la performance énergétique du logement dépendra pour beaucoup de la qualité de l'étanchéité (voir notre article intitulé "Incidence de l’étanchéité à l’air sur la qualité de la ventilation d’un logement").

Objectif Q4

Pour tout comprendre concernant l'infiltrométrie, vous pouvez consulter le site internet de notre partenaire ANAIS-EXPERTISES avec ses pages dédiées : "Les objectifs de l'infiltrométrie" ; "Trouver un opérateur infiltromètre" ; "Concevoir une maison qui respire"...